Constituer son équipe :

Tous les professionnels de santé exerçant en équipe vous le diront,  à la base de tout projet, il est fondamental de créer un groupe solidaire uni et dont les objectifs sont communs et bien définis.

Sauter cette étape ou la négliger constituera par la suite le plus grand frein à la de la création de votre structure.

Travailler en équipe de soins coordonnés c’est avant tout travailler avec des femmes et des hommes dont vous partagez les valeurs professionnelles, la façon d’exercer, leur vision de la prise en charge des patients.

 

Ce que disent les textes :

Pour créer une maison de santé et en obtenir le titre, le nombre et la fonction des membres de votre équipe doit obéir à certaines règles :

  • 2 médecins (les textes ne précisent pas que cela doit être des généralistes, mais dans les faits et compte tenu des critères pris en compte, c’est bien de médecins généralistes qu’il s’agit).
  • 1 auxiliaire médical tel que cette catégorie est définie dans la quatrième partie du Code de la Santé Publique.

Concrètement, les auxiliaires médicaux sont :

  • les IDE
  • Les diététiciens
  • Les ergothérapeutes
  • Les Masseurs kinésithérapeutes
  • Les prothésistes/orthésistes
  • Les pédicures podologues
  • Les opticiens
  • Les techniciens de laboratoire médical
  • Les manipulateurs d’électroradiologie médicale
  • Les orthoptistes
  • Les audioprothésistes
  • Les psychomotriciens
  • Les orthophonistes

A cette liste s’ajoutent :

  • Les chirurgiens dentistes
  • Les sages femmes
  • Les pharmaciens
  • Tout médecin spécialiste

Ces professionnels pourront devenir membres de la SISA, forme juridique de société, au même titre que les SCM ou les SCI mais spécialement créée pour permettre l’exercice pluriprofessionnel (en savoir plus sur la SISA).

Et pour les professions non règlementées ?

Si d’autres professionnels font partie de votre équipe, ils ne pourront devenir membres de la SISA.
Cependant, rien ne les empêche d’être membres de votre SCM ou de votre association et surtout, rien ne les empêche de prendre part à l’élaboration et à la réalisation du projet de santé (voir projet de santé).

Bien au contraire.

Ils pourront apporter richesse et diversité à vos projets

Ainsi, les psychologues par exemple, peuvent être cosignataires du projet de santé.

 

Comment recruter des personnes motivées ?

La plupart du temps, les projets de MSP sont initiés par un petit groupe de personnes déjà proches et ayant une vision commune ou pour le moins un certain nombre de points de convergence de leurs souhaits professionnels.

Idéalement et comme nous l’avons défini ci-dessus, les porteurs du projet initial répondront aux critères minimaux de création d’une MSP.

Si cela n’est pas le cas et quand bien même ça le serait, le but est de fédérer les professionnels de santé d’un territoire autour d’un même projet.

Plus vous renforcerez votre équipe initiale, plus votre projet prendra forme.

Mais alors, comment trouver des personnes ayant la même vision ou les mêmes centres d’intêret ?

Tout d’abord, parlez-en aux personnes avec lesquelles vous avez des liens professionnels dans votre pratique quotidienne.

N’hésitez pas à resencer les professionnels de santé de votre secteur et à les solliciter directement.

Organisez ensuite des réunions informaelles et conviviales pour présenter votre projet dans son étét d’avancement actuel et pour en préciser les contours.

Non seulement cela vous permettra d’avancer sur certaines problématiques en recueillant les avis et questions des participants, mais en plus cela vous permettra d’identifier et créer des liens avec les participants partageant votre vision.

Quand le groupe s’étoffera ou que se fera sentir la nécessité de formaliser le projet autour d’un certain nombre d’adhérents, le plus simple sera de constituer une association.

Bien que non essentielle, cette étape pourra vous donner un petit aperçu de ce qu’est le travail en collaboration et vous permettra de conforter la vision collective de votre projet.

Vous apprendrez à connaitre les autres, tant dans leur champ professionnel (Quel est le savoir faire  d’un orthoptiste ou d’une orthophoniste ? Que peuvent-ils apporter à des projets pluriprofessionnels ?) que dans leur capacité à s’intégrer à l’équipe.

Cela renforcera vos liens ou au contraire, cela permettra à certains de s’apercevoir qu’ils ne sont pas faits pour prendre part au projet. 

Quelle forme juridique ?

Outre la forme associative qui va avoir pour but proncipal de vous féderer autour d’un même projet et qui a vocation à disparaitre à plus ou moins long terme, vousa llez devoir vous constituer en SISA si vous souhaitez bénéficier de l’ACI (voir ACI).

La SISA est la seule forme juridique qui vous permet de bénéficier des rémunérations d’équipe en fonction des projets mis en place et des engagements socles.

Pour gérer au mieux le partage des locaux en fonction des situations, vous pourrez créer en parallèle une SCM ou une SCI.

Dans tous les cas, l’aide d’un juriste ou d’un notaire ayant l’habitude de ces montages sera nécessaire

Je m'inscris

à la Newsletter de la FNAMPoS

Procèder au règlement

Equipe de Soins Primaires professionnels de santé en démarrage de projet

50

Bulletin de cotisation

Merci de bien vouloir remplir les champs ci-dessous.

Nous contacter

Remplissez le formulaire et précisez votre demande dans le champ « message ».
Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.